La Fantasy™ suit des règles assez claires grâce auxquelles on peut situer deux camps bien déterminés, le Bien, le Mal plus une Carte. la Carte se doit de ne jamais manquer. On la trouve généralement sur la page 3[1]. Ou après le générique de début [2].

De la même façon on définit dans ce Genre, des personnages archétypes très clairement définis eux aussi.

  • Le Garçon, le Héros quoi. Il est beau (quand on aime le genre), courageux, idéaliste, un peu ingénu voir bête ou désobéissant sur les bords, menant une vie humble malgré ses ORIGINES (qu'il ne connait généralement pas) jusqu'au moment ou le DESTIN[3] vient le prendre par les c... oreilles pour le jeter sur les ennuis s'accumulant depuis des années à l'horizon (ou plus généralement la où n'importe quel benêt peut les voir mais personne y pense jusqu'au moment ou il ne reste plus qu'un gamin de 15 ans pour s'en occuper). Quand le DESTIN a commencé a porter ses fruits , on le retrouve généralement sur cette forme . A l'insu de son plein gré probablement.
  • La Fille, princesse, jolie, intelligente, espiègle voir un peu impulsive sur les bords (bords par ailleurs généralement très bien pourvus en rondeurs). Collectionne les ennuis, se fait enlever, maltraiter ou posséder, voir plus. Ils finiront bien évidemment par se marier... sauf s'ils sont frères jumeaux.
  • Le Vieux Maître qui révèlera au Héros son ORIGINE et son DESTIN, qui lui enseignera tout ce qu'il sait et même le truc qui aurait pu tout arranger la dernière fois mais qu'il n'a pas utilisé, erreur qu'il regrette amèrement car dans ce cas là rien n'aurait été pareil. Habituellement fini mort (quoi que c'est un état très surfait parait-il, y'a des vieux maîtres qui continuent a jacasser même après) en donnant l'occasion a son élève de fuir pour se préparer à la confrontation finale.
  • Le Chevalier mystérieux. On ne sait pas grand chose de lui (condition essentielle au mystère vous me direz), ni qui il est, ni pourquoi il passe par là, ni pourquoi il aide le Héros, d'ailleurs l'aide-t-il vraiment ?
  • Le Méchant Magicien, c'est généralement le teigneux qui passe tout son temps a essayer de tuer le Héros. C'est du boulot à plein temps et du coup on a rarement l'occasion d'en savoir plus sur lui. Il se peut que dans une dernière lueur de lucidité il regrette. A la fin. Juste avant que le feu[4] nous empêche de voir sa mort.
  • Le Mal. créateur du DESTIN et du mystère de l'ORIGINE du héros. Roi (Empereur, Dieu, Mégère Suprême...) équipé de série avec un énorme armée, plein de morts à ses pieds (dont il peut d'ailleurs se resservir à l'occasion d'une petite bataille) et d'un sous-fifre appelé Mechant Magicien. Il a crée de ses grandes mains le DESTIN avec une petite erreur commise il y a (âge du Héros-1) ans et le DESTIN... c'est qu'il ne survive pas à l'avant dernier chapître ou épisode. Parce qu'il est méchant. Et bon si on s'est déjà débarrassé du Méchant Magicien on va pas s'arrêter en si bon chemin.
  • Les Joyeux-seconds-Rôles, parce qu'il faut bien qu'on rigole un peu sinon jamais on arrivera a se taper ces 1200 pages écrites en tout petit.

Voilà, avec ces éléments on peut faire plein de bonnes histoires comme The Princess Bride[5], Willow ou Arthur et les MiniMoys. On peut faire du Starwars ou du Pratchett[6]. Et on reconnaitra les Personnages™ à chaque fois.

On peut faire aussi plein d'histoires à oublier... et pour No estoy perdido le film Eragon est plutôt à oublier. Et c'est comme ça qu'il nous l'a raconté (à peu près).

Notes

[1] sauf en cas d'édition de luxe où elle se trouvera tout à la fin du troisième volume.

[2] Dans ce cas-ci, la voix off nous racontera les ORIGINES pendant que des points et des tirets se dessineront sur la carte.

[3] Le DESTIN, c'est dur a expliquer. Le mot anglais DOOM a ceci de merveilleux que tout en voulant dire exactement la même chose, résonne a l'oreille comme étant beaucoup plus définitif. En tout cas pour les méchants.

[4] Un grand incendie y'a que ça de vrai. Ou un abîme. C'est fou comme la Fantasy est bien fournie en Abîmes Insondables... ou en Châteaux Sur-Le-Point-De-S'écrouler-Courons!

[5] si vous ne l'avez jamais vu, cherchez le DVD ! Film culte pour geek.

[6] en tout cas faut tenir ces archétypes à l'esprit pour en saisir le sel