Que retiennent les espagnols du premier tour des présidentielles françaises* :


La participation comme tout le monde...

Le recul relatif de Le Pen... Un rapprochement est à faire entre la tactique de Nicholas Sarkozy dans l'UMP et sa campagne du premier tour et la structure et la tactique du parti populaire (PP) d'Aznar, ex-président du gouvernement. espagnol. La question qui se pose pour les analystes espagnols de La cadena SER (radio très importante du conglomérat de médias de M. Polanco avec El Pais et Canal+ Espagne, plutôt à gauche donc) est, vaut-il mieux avoir une extrême droite visible et cantonnée comme l'est celle de Jean-Marie Le Pen ou une extrême droite intégrée dans le grand parti de la droite comme en Espagne ? Pas de réponse claire... mais ils pensent que Nicholas Sarkozy lui il a fait son choix.

Ce qu'il les intéresse surtout c'est le changement futur que va vivre la France. C'est la première fois depuis longtemps que la France aura un(e) président(e) relativement jeune (du moins politiquement).

Et par ailleurs... d'après le blog d'économie pluriel "El blog Salmon" l'Espagne serait très intéressée par la victoire de Segolène Royal, non seulement à cause de la proximité idéologique entre les socialistes français et les espagnols mais aussi parce que si elle applique son programme, l'exode des capitaux et cerveaux français pourrait profiter surtout à... l'Espagne !

Cosas veredes, amigo Sancho...


* Ce blog n'est PAS 100% pur sans présidentielles...