El Jueves, le magazine qu¡ sort les mercredis publie un spécial (je crois qu'il en sort un par trimestre). J'avais déjà écrit sur ce magazine satirique et de sa mise sous séquestre ici et ici ; et plus anciennement pour d'autres raisons .


Le magazine sera donc mercredi prochain un spécial "séquestre" ou même la devise change : ce n'est plus le magazine qui sort les mercredis mais le magazine qu'on séquestre les vendredis.




Sous le titre "El Jueves : Nous sommes dangereux !" Les personnages de la caricature (de gauche à droite, un mari violent, un terroriste basque et un terroriste islamique) crient à la mascotte du mag : "Vous êtes allé trop loin !".
Dimanche dernier, Mario Vargas Llosa a publié un texte dans un journal espagnol critiquant le magazine et en montrant un très grande méconnaissance du dossier. Entre autres perles, il déclare que l'auteur de la caricature est un inconnu et que sans cette séquestration la caricature n'aurait été vue que par les quelques milliers d'acheteurs habituels du magazine. Il en vient même a dire qu'il s'agit d'une atteinte à la vie privée des princes d'Espagne... alors qu'il ne s'agit pas d'une photo, c'est juste une caricature !

Le directeur du Jueves est assez énervé, il trouve que son magazine, vendu en moyenne à cent mille exemplaires et qui n'avait été séquestré auparavant que deux fois dans son histoire (et les deux fois avant que la démocratie espagnole soit réellement en place, peu après la mort de Franco), est plutôt maltraité par la presse dans cette histoire. La plupart des commentateurs espagnols de l'affaire essayant mollement de défendre la liberté d'expression mais... en précisant bien qu'ils trouvent la blague grossière, le magazine en général plutôt nul et le dessinateur mauvais (à la limite ils accuseraient presque le magazine de l'avoir fait exprès pour relancer leurs ventes) et de toute façon la famille royale espagnole est digne, intouchable et sacrée.

En tout cas tout le monde est d'accord sur un point, c'est l'existence même de la monarchie espagnole le seul débat qui a été relancé par cette affaire !